As in love, your gesture has the sincerity of the animal


As in love, your gesture has the sincerity of the animal.
· See original ·
Rate this translation


Colette Fournier
décembre 18, 2017

Euh…ça dépend lequel…

Alain Nouvel
décembre 18, 2017

Le tien !

Colette Fournier
décembre 18, 2017

C’est bien ce que je disais …

Alain Nouvel
décembre 18, 2017

Tu voulais dire : lequel des tiens ?

Joëlle Pétillot
décembre 18, 2017

Oui, mais quand mon chat vient se frotter sur mes mollets, c’est juste pour avoir à bouffer, alors… Je sais pas…J’hésite. 😉

    Alain Nouvel
    décembre 18, 2017

    Joëlle, quand ton chat a peur, c’est de tout lui-même qu’il sursaute et quand il vient te pousser la main de sa tête, il est tout dans son geste. Oser faire confiance à ce geste animal (je dis ça, on est en train de répéter nos chansons pour demain, c’est pour ça. Il y a dans le chant quelque chose d’animal qu’il faut assumer ).

    Joëlle Pétillot
    décembre 18, 2017

    Alain Nouvel Mais je sais, Alain cher. J’étais d’humeur badine, c’est tout. ET oui, le chant est animal, comme la caresse, le regard, l’envie, la faim, le désir. Comme beaucoup de l’amalgame dont nous sommes faits.

    Alain Nouvel
    décembre 18, 2017

    C’était comme un conseil que je nous donnais à Domi et à moi. ☺

    Joëlle Pétillot
    décembre 18, 2017

    Alain Nouvel Un bon conseil…

    Alain Nouvel
    décembre 18, 2017

    Bisous , Joëlle !

    Annie Notarnicola Simon
    décembre 18, 2017

    Tout dépend du chant. Le chant lyrique par exemple, s’il est forcément, par nature, profondément viscéral, est une horlogerie complexe et pour le coup humainement mise à point, très codifiée. La part animale me semble tout à fait insignifiante pour le …

    Alain Nouvel
    décembre 18, 2017

    Oui. Je parlais du geste d’improviser à la fin d’une chanson, Annie… Mais même les chanteurs classiques, les meilleurs d’entre eux sont des « bêtes de scène », ils savent faire vibrer leurs viscères. La chanson à propos de laquelle je disais cela, à la…

    Annie Notarnicola Simon
    décembre 18, 2017

    Alain Nouvel La sincérité ne veut pas forcément dire animalité, si ? Je ne crois pas. L’impro jazz est elle aussi soumise à des règles humaines très précises. Disons alors que pour être total, l’art quel qu’il soit et surtout de scène, ne doit pas oubl…

    Alain Nouvel
    décembre 18, 2017

    Oui Annie, bien sûr. Je parlais juste de la sincérité animale du geste. Et je voyais quand ma chatte a peur de tout son corps ou s’abandonne aux caresses. Être capable de vivre avec tout soi-même ce qu’on ressent.

    Annie Notarnicola Simon
    décembre 18, 2017

    S’abandonner. Oui

Alain Nouvel
décembre 18, 2017

Joëlle, quand ton chat a peur, c’est de tout lui-même qu’il sursaute et quand il vient te pousser la main de sa tête, il est tout dans son geste. Oser faire confiance à ce geste animal (je dis ça, on est en train de répéter nos chansons pour demain, c’est pour ça. Il y a dans le chant quelque chose d’animal qu’il faut assumer ).

Joëlle Pétillot
décembre 18, 2017

Alain Nouvel Mais je sais, Alain cher. J’étais d’humeur badine, c’est tout. ET oui, le chant est animal, comme la caresse, le regard, l’envie, la faim, le désir. Comme beaucoup de l’amalgame dont nous sommes faits.

Alain Nouvel
décembre 18, 2017

C’était comme un conseil que je nous donnais à Domi et à moi. ☺

Joëlle Pétillot
décembre 18, 2017

Alain Nouvel Un bon conseil…

Alain Nouvel
décembre 18, 2017

Bisous , Joëlle !

Annie Notarnicola Simon
décembre 18, 2017

Tout dépend du chant. Le chant lyrique par exemple, s’il est forcément, par nature, profondément viscéral, est une horlogerie complexe et pour le coup humainement mise à point, très codifiée. La part animale me semble tout à fait insignifiante pour le …

Alain Nouvel
décembre 18, 2017

Oui. Je parlais du geste d’improviser à la fin d’une chanson, Annie… Mais même les chanteurs classiques, les meilleurs d’entre eux sont des « bêtes de scène », ils savent faire vibrer leurs viscères. La chanson à propos de laquelle je disais cela, à la…

Annie Notarnicola Simon
décembre 18, 2017

Alain Nouvel La sincérité ne veut pas forcément dire animalité, si ? Je ne crois pas. L’impro jazz est elle aussi soumise à des règles humaines très précises. Disons alors que pour être total, l’art quel qu’il soit et surtout de scène, ne doit pas oubl…

Alain Nouvel
décembre 18, 2017

Oui Annie, bien sûr. Je parlais juste de la sincérité animale du geste. Et je voyais quand ma chatte a peur de tout son corps ou s’abandonne aux caresses. Être capable de vivre avec tout soi-même ce qu’on ressent.

Annie Notarnicola Simon
décembre 18, 2017

S’abandonner. Oui

Philippe Maugein
décembre 18, 2017

Ah ! La quête de l’innocence …