J’écris ce qui me donne joie


J’écris ce qui me donne joie.
Ce pourrait être un Évangile.
Un Évangile pour les fleurs,
pour les oiseaux et pour les biches,
pour les fourmis.
Du Verbe pour qui est sans verbe,
de la Parole sans parole.
Un Évangile pour les tiques,
pour les scorpions et les hiboux.
Pour ce qui se mange et se broie,
pour ce qui a des crocs, des griffes,
des dards et des poches à venin.
Pour ce qui rampe dans la boue
et ce qui erre dans le froid.


Hannah Bloom
janvier 1, 2018

L’évangile selon Saint François ? 🙂

Baba Demaison
janvier 1, 2018

j ai beaucoup aimé:

Domi Bergougnoux
janvier 1, 2018

J’aime !!